Concours pour la Construction d'une Mairie Médiathèque

Projet non lauréat

Concours en cours

Maîtrise d'oeuvre: Erdre Architecture Hélène Houpert - Architecte Associée / Linéa Architecte et Urbanisme / Pascal Meignen - Architecte mandataire / Bettina Horch - Architecte conseil bilan carbone et analyse du cycle de vie / Noble Ingénieurie - Economiste de la construction + BET Structure Béton + BET Fluides / Synergie Bois - BET Structure Bois / Optimum Energie - BET HQE et performance énergétique / Alter Paysages - Paysagiste / Serbd - BET Accoustique

Surface SHON:

Montant des travaux:

« L'Homme ne peut exercer valablement sa citoyenneté, sa liberté, sans expérience sans acquis culturel. La culture, par les livres et autres supports, par les arts, par le spectacle vivant, nous fait élargir notre champ de curiosité, de découverte, d'enrichissement. La culture doit favoriser le vivre ensemble en faisant reculer nos peurs et développer nos capacités de tolérance. Elle est indispensable pour nourrir le lien social et la citoyenneté ». (extrait du programme concours)

Le Projet Le projet a pour parti inaugural, de préserver les vues sur le vallon depuis l'entrée et la sortie du bourg, et depuis les équipements existants. Il met en valeur les perspectives lointaines et offre une façade urbaine à la rue de Bel Air qui structure un parvis urbain.
H OUPERT H ÉLÈNE A RCHITECTE
Les enjeux Le projet d'implantation de la future Mairie Médiathèque, repose sur plusieurs enjeux majeurs qui à terme se matérialiseront par une volumétrie facilement appréhendable par tous. Il répondra à la volonté d'ouverture pour les populations
« plurielles » Cellariennes amenées à fréquenter le nouvel équipement. Il répond aux valeurs énoncées par le Maître d'Ouvrage : celle de la citoyenneté, celle de la culture, celle de l'éducation et de la connaissance. • L'enjeu architectural et paysager : le parti d'aménagement intègre le patrimoine végétal de la parcelle et répond à la qualité bocagère de la commune. Il conserve un corridor écologique nécessaire au développement de la biodiversité. Situé à l'articulation des secteurs pavillonnaires et de la zone AUL, l'équipement assure à l'échelle du site, son rôle de transition. Il instaure un dialogue entre les constructions par une bonne intégration volumétrique. • Implantation sur le terrain : implanté sur l'axe Nord Sud, l'équipement polarise deux ambiances singulières. Côté rue, nous proposons un traitement minéral prédominant mais perméable; le parvis met en scène l'équipement Mairie Médiathèque et dialogue avec l'urbanité. Côté jardin, nous proposons une ambiance en adéquation avec le biotope : présence de l'eau mise en scène de la rétention des eaux pluviales, cabanes ludiques d'observation Didactique et lié à lenvironnement, l'équipement sera parfaitement articulé à son site. • La valeur protectrice du terrain par rapport aux nuisances internes et externes (vents dominants, sonores, thermiques et énergétiques), les fonts bâtis et végétalisés protègent des vis-à-vis depuis les rues et assure des lieux dintimité. • La réponse fonctionnelle et la répartition judicieuse des locaux : nous tenons compte des composantes du programme et l'organisation des flux et des accès appropriés • L'enjeu pédagogique : il est lié aux différents modes constructifs et à la lisibilité didactique de chaque entité. Nous proposons de faire de la Mairie un lieu fréquenté et non ostentatoire, un lieu proche de l'usager. Les Cellariens s'y déplacent pour des formalités administratives, pour prendre connaissance des activités sur la commune et s'approprient la salle d'animation. De même, nous proposons de faire de la Médiathèque un lieu dynamique animé déchanges, de partage et stimulé par la mixité citoyenne (tranches dâge, culturel et social), • L'enjeu de maîtrise économique du projet et de son faible impact sur l'environnement : nous porterons une attention particulière aux techniques employées, l'utilisation de matériaux appropriés et vieillissant favorablement dans le temps, les coûts d'entretien, la mutualisation et la compacité des espaces, la maîtrise des énergies visant le passif et induisant des charges énergétiques minorées, • L'enjeu de la santé dans le bâtiment : nous construisons pour des êtres humains. Il est de notre responsabilité de maîtrise d'œuvre et maîtrise d'ouvrage de leur apporter un environnement sain (choix de matériaux sains et mise en œuvre de ceux-ci dans les critères de la construction écologique). 1- Un site entre ville et Campagne Principe d'intégration urbaine et paysagère Les éléments découlant de l'analyse du site : - Prise en compte de la volonté manifestée par le Maître d'Ouvrage pour une implantation de l'équipement à l'échelle de la commune, à l'articulation du Cellier-bourg et de ses villages, appuyant la nouvelle centralité. (Soutenant le développement des continuités piétonnes entretenues et crées renforçant les échanges des villages vers le Cellier-bourg souhaités par la commune) - L'équipement situé au contact et à l'articulation des secteurs pavillonnaires
et zone AUL, assure à l'échelle du site, son rôle de transition avec la campagne,
le bocage encore perceptible aux alentours - Le relief de la parcelle s'incline vers le plan d'eau et dégage des vues lointaines et apaisantes vers l'Ouest dès l'entrée du bourg. Aspect bucolique et champêtre
libérant des odeurs printanières, conservation d'un corridor écologique nécessaire au développement de la biodiversité(faune et flore). Le dialogue du bâti se love et s'intègre dans le paysage - Un équipement à l'échelle du bâti présent sur le site et respectant les proportions des équipements proches, instaurant un dialogue entre les édifices, une meilleure intégration par des faibles hauteurs construites. Le projet a pour parti inaugural de préserver les vues sur le vallon depuis l'entrée et la sortie du bourg et depuis les équipements existants, en mettant en valeur les perspectives lointaines et d'offrir à la rue une façade urbaine qui découle d'une mise en valeur des éléments du site (haies, fossés, voie rurale). - Un bâti aligné sur rue : l'accès majeur de la Mairie-Médiathèque est situé au plus proche des équipements adjacents et permettant un circuit court et simple pour les usagers et visiteurs. - Un bâti cadrant la rue et dégageant l'espace d'un parvis, plateau mixte, prioritaire aux cheminements piétons nombreux et directs ; ce parvis met en scène le nouvel équipement public et qualifie l'entrée et la sortie de bourg par des lignes dhorizon traitées, - Une configuration des locaux compacte et économe en énergie, tout en conservant une écriture architecturale fine et déliée s'intégrant à l'environnement résidentiel de la Vinalière, - Deux entités identifiables de façon à respecter les usages propres à chacune (la pertinence de modularité et fluidité internes), leur conférant à la fois une autonomie et une polyvalence. - Une implantation sur le site, propice à protéger l'équipement des nuisance sonores, vents dominants, orientations Nord-Sud favorables au passif et apports solaires gratuits (confort d'été, confort d'hiver). 2- Du site à l'édifice Implantation sur le terrain : Implanté sur l'axe Nord Sud, l'édifice polarise deux ambiances différentes : Côté rue, nous proposons un traitement minéral prédominant mais perméable, une végétation assez basse ; Il s'agit de mettre en scène l'équipement Mairie Médiathèque et son dialogue avec l'urbanité, avec un accès majeur privilégié ouvrant sur la ville. Côté jardin, nous proposons une ambiance protégée et naturelle qui se réfère à lesprit des « jardins en mouvement » : présence de l'eau sur le terrain exploitée et mise en scène de la rétention des eaux pluviales par le biais d'un petit canal, cabanes ludiques d'observation. Les arbres tiges plantés protègeront des vis-à-vis directs depuis la rue de la Vinalière et apporteront une zone d'ombrage. L'équipement que nous proposons sera parfaitement articulé à son site. Une bonne lisibilité du bâtiment. Depuis le parvis, le projet s'étire discrètement le long de la voie. Son implantation en contrebas de la rue ménage les cheminements piétons et les espaces de stationnements PMR en direct avec l'équipement Mairie Médiathèque. Le long de cette nouvelle façade qui structure et qualifie la voie, le parvis descend doucement vers l'entrée de la mairie. Vous avez souhaité que les formes architecturales des deux entités Mairie-Médiathèque soient facilement lisibles. Aussi nous avons choisi de mettre à profit les spécificités du programme de chacune: l'usage et la fonctionnalité de la Mairie permettent une répartition de ses locaux sur deux niveaux ; la Médiathèque quant à elle, se développe sur un seul niveau rez-de-chaussée accessible pour tous.
Le traitement des espaces et lalternance de pleins et de vides apportent des vues et des transparences bien distinctes suivant qu'on se trouve dans la partie Mairie ou Médiathèque. La partie Mairie offre des baies vers l'extérieur qui permettent des vues longitudinales par les apports solaires favorables Nord-Sud, tandis que la Médiathèque propose des vues traversantes d'Est en Ouest par un patio végétal qui ouvre sur l'étang. 3- Les principaux matériaux Les matériaux de façades : Pour répondre au mieux aux problématiques de performances énergétiques et de bilan carbone, nous avons opté pour une construction à ossature bois. Les essences utilisées seront durables (pin douglas contenant moins de 10% daubier) de manière à ne pas utiliser de produits chimiques de traitement. Les matériaux d'isolation seront de nature végétale. (ouate de cellulose, fibre de bois, chanvre, liège). Les matériaux visibles en façade seront de 3 types différents :
- Un bardage en bois de douglas non traité pur daubier pré-grisé. Ce traitement (non toxique) permet davoir dès la réception du chantier sa teinte définitive et limite les « surprises » des utilisateurs pendant les trois années que dure le grisement du bois. Le bardage sera mis en œuvre sur tasseautage après avoir fixé une fibre de bois dense à l'extérieur de l'ossature bois (gestion des ponts thermiques d'ossature + confort d'été)
- Un bardage de type panneau stratifié compact de type HPL.
- Un enduit traditionnel chaux/sable finition grattée. Cet enduit a pour grande qualité d'être exempt d'adjuvants chimiques et de parfaitement vieillir (pas d'apparition de lichen ou de mousse comme sur les enduits ciment). Ces enduits seront mis en œuvre sur un support naturel qui sera appliqué en extérieur de l'ossature bois (nappes de roseaux, paille ou brique de chaux/chanvre). La conception des espaces intérieurs est menée pour apporter tout le bien-être nécessaire à un lieu de travail et de loisir. Dans ce sens, les apports de lumière naturelle seront amples et soignés (prendre garde au rayonnement lunaire pour les ouvrages, l'acoustique intérieure est travaillée pour permettre à chacun de s'épanouir dans ce bâtiment en profitant de toutes les possibilités d'échanges en groupe (travail, recherches ou lectures). Tous les matériaux et procédés de constructions mis en œuvre seront respectueux des humains et de leur santé : matériaux sans COV (dans les peinture, sols linoléum, panneaux de contreventements, panneaux acoustiques), isolant végétal, gestion des pollutions électro-magnétiques)
Intentions Urbaines - Parti Architectural

Erdre Architecture : Le Bonneuf - 44390 NORT SUR ERDRE - T 02 40 37 59 14 - M 06 63 38 89 44  - E h.houpert@erdre-architecture.fr